5 critères pour réussir son investissement Pinel à Toulouse

Plus souple que la loi Duflot, le dispositif défiscalisant Pinel séduit les postulants à l’accession immobilière. Pour réussir votre investissement, le bien que vous convoitez doit cependant répondre à 5 critères.

1- Bien choisir son emplacement

emplacement-toulouse-pinelLe logement que vous achetez devra être mis en location à une personne qui en fera sa résidence principale pendant 6, 9 ou 12 ans. Pour que votre investissement soit rentable, il est évident que vous avez intérêt à choisir l’emplacement de votre bien à louer près des pôles de concentration de population. A Toulouse et dans ses environs immédiats, le problème ne devrait pas trop se poser vu que la demande émanant des 14 000 habitants supplémentaires chaque année est plus forte que l’offre.

Les quartiers proches des universités seront parfaits si votre cible est un étudiant. En revanche ceux situés à proximité de la technopole seront mieux adaptés si votre futur locataire est un cadre de société. Mais quelle que soit votre cible, préférez les endroits proches des moyens de transport, des commerces et des écoles.

2- Comparer le loyer Pinel avec le loyer actuel

Si vous achetez un logement en vue de le louer en Pinel, vous devez respecter un plafond de loyer. Le problème est de savoir si ce plafond de loyer est en phase avec les loyers en pratique dans les environs. Si le loyer moyen est inférieur au plafond Pinel, il est fort possible que le rendement annoncé par le promoteur ne soit pas à la hauteur de vos espérances. Vous feriez donc bien de calculer le loyer escompté de votre programme en loi pinel à Toulouse et de le comparer avec ce qui se pratique dans le quartier.

3- Comparer les rentabilités locatives

La loi Pinel n’est pas le seul dispositif défiscalisant. Tout étant relatif, il se peut qu’il soit plus rentable d’acheter un EHPED en Censi Bouvard ou d’investir dans des parts de SCPI. Dans tous les cas de figure, il est toujours intéressant de considérer toutes les options. Les investissements locatifs se comparent en fonction du rendement mais pas du prix d’achat.

4- Bien vérifier la date de remise d’impôt en loi Pinel

Il faut se souvenir que la loi Pinel tout comme la loi Censi Bouvard prend fin au 31 décembre 2016. Il ne faut donc pas investir dans un bien qui ne sera livrable que mi- 2016. Le jeu risque de ne pas en valoir la chandelle.

5- Choisir judicieusement sa durée de mise en location

Lorsque vous louez votre bien en loi Pinel, il faut bien vous souvenir que le dispositif est intransigeant. Selon vos besoins et vos capacités financières, vous devez le louer uniquement pour une période de 6, 9 ou 12 ans. Si vous y contrevenez, vous avez l’obligation de rembourser au trésor public les remises d’impôts que vous aurez perçues. Il n’y a pas de durée intermédiaire. Vous ne pourrez pas la louer par exemple pour 7, 8 ou 11 ans.