Avantages et inconvénients des ruches en plastique

Qu’on en fasse un passe-temps ou qu’il s’agisse d’une activité professionnelle, l’apiculture nécessite de prendre en considération de nombreux facteurs qui peuvent affecter l’exploitation apicole. Bien que les amateurs puissent passer outre, ces facteurs peuvent avoir un impact non négligeable sur le rendement d’une exploitation apicole. Il est donc important pour les exploitants de connaître la viabilité du matériel dont ils font usage.

Du plastique à la place du bois ?

Dès que l’on évoque le mot plastique dans le milieu de la production alimentaire, des sourcils se froncent. Le plastique a une mauvaise réputation, et pour cause, il n’est pas dégradable, peut être toxique dans certaines circonstances et est nuit au label « bio ». Pourtant, dans le domaine de l’apiculture, les ruches plastiques qu’on doit à la maison Nicoplast sont une alternative envisageable au bois. A chaque fois qu’on innove dans un métier, les détracteurs se font entendre. Mais dans le cas des ruches en plastique, les inconvénients éclipsent-ils les avantages certains de ce type de ruches ? Quelles sont leurs atouts (notamment face au bois) ?

Pourquoi opter pour le plastique ?

ruche-en-plastiqueLe plastique a des avantages inhérents qui se répercutent assez bien au niveau des ruches en plastique .D’abord, il faut comprendre que seul le plastique alimentaire est recommandable pour un emploi en apiculture. Ce type de plastique est 100% biodégradable bien qu’il ait une espérance de vie de plusieurs décades. Et c’est sur le plan de la durée de vie que le plastique ravit la vedette au bois. Même traité et soigneusement entretenu, le bois ne peut subir les affronts des saisons et des intempéries sans vieillir. Alors que des ruches en bois peuvent nécessiter de nombreuses réfections sur la durée, leurs sœurs en plastique restent presque neuves après de nombreuses années.

Ensuite, le plastique permet une meilleure maniabilité. Il est plus simple de désassembler et de transporter les ruches plastiques. C’est le cas des ruches Nicoplast qui sont nettoyables en un petit quart d’heure. Tandis que le bois peut être sensible à certains procédés de nettoyage comme le flammage, les ruches plastiques ne sont que très peu affectées.

Un autre avantage d’une ruche nicot en plastique tient à sa grande conductivité thermique. Certes, pendant l’hiver, on peut craindre que le froid ne nuise aux abeilles, mais dans les faits, c’est un atout. D’une part, l’absence de rétention de chaleur nuit au Varroa qui parasite les ressources de la ruche, et étant donné que le développement du Varroa est réduit, les abeilles disposent d’assez de ressources pour survivre à l’hiver. En plus, en sortie d’hiver, la perméabilité thermique du plastique permettra un démarrage plus rapide de la ruche.

Inconvénients à noter

Les ruches plastiques ne sont pas parfaites, il ne peut imiter les propriétés du bois. La configuration du nourrisseur, du plancher des ruches, des poignets de transports peuvent poser problème à certains apiculteurs. Mais, ces inconvénients ne sont pas insurmontables et un peu de bricolage suffit à y remédier.
L’inconvénient majeur des ruches plastiques est bel est bien le soleil. Des ruches plastiques exposées en permanence au soleil chaufferont très vite et affecteront grandement les abeilles. Bien que les ruches Nicoplast emprisonnent des couches d’air entre les parois pour faire office d’isolant, ce n’est pas toujours suffisant. Il faut penser à mettre ses ruches à l’abri d’un soleil trop fort. Une recommandation également valable pour les ruches en bois, mais qui prend toute son importance lorsqu’on travaille avec des ruches en plastique.
Cela reste toutefois un bon investissement.