Comment se déroule le bilan de compétences ?

Réalisé dans un centre habilité, le bilan de compétences respecte le programme décrit selon les règles imposées par la Loi de 1991 du Code du Travail. Si bien que cette étude des compétences professionnelles se déroule en trois étapes. Le bilan commence par la phase dite préliminaire qui consiste en un entretien individuel d’une heure.

formation Le temps est consacré à la prise de parole du candidat qui exprime ses attentes professionnelles et de celle du centre qui l’informe des conditions de passation du bilan et des procédures mises en œuvre. Cette première étape permet de confirmer les motivations du candidat dans sa démarche. La suivante, appelée phase d’investigation, se réalise en trois temps qui dure chacun quatre heures, sauf le dernier qui s’étale sur six heures.

 

Plus d’information sur le bilan de compétences : www.bilandecompetences.pro

L’un s’intéresse au parcours personnel et professionnel du bénéficiaire du bilan, l’autre se porte sur son profil de personnalité et le dernier sur ses aspirations. En analysant l’itinéraire du candidat, le premier temps permet de mettre en lumière l’ensemble de ses compétences, même les plus insoupçonnées.

Le moment suivant se concentre sur les traits de caractère du salarié, ses capacités et les ressources dont il dispose. La phase d’investigation se termine avec ce troisième temps accordé aux ambitions de l’employé. Ses désirs en matière de secteur d’activité, de type de profession ou de formation sont pris en considération. Ce point vise à évaluer les considérations et les centres d’intérêts de la personne concernée, en veillant à tenir compte de ses priorités. Enfin arrive la dernière étape du bilan de compétence.

La phase de conclusion a pour rôle de délimiter le projet professionnel et de le valider. Ce moment est réservé à la communication des résultats de la phase d’investigation, à partir desquels le projet est défini de manière à ce qu’il soit réalisable. Les facteurs susceptibles de faciliter ou au contraire d’empêcher sa concrétisation sont relevés. Une formation peut être suggérée afin de combler des lacunes qui réduisent les chances de réalisation du projet.

Les différentes étapes de mise en œuvre du projet sont établies avant de dresser un plan d’action. Au terme de toutes ces démarches, le consultant rédige un document de synthèse qu’il remet ensuite au bénéficiaire du bilan de compétences. Le candidat est l’unique personne à qui sont adressées les conclusions détaillées du bilan. La synthèse et tous les documents qui ont servit à faire cette étude ne peuvent en aucun cas être communiqués à un tiers sans son accord, y compris à l’employeur qui en a fait la demande.