Fenêtres PVC : les aides financières à l’installation

L’installation de fenêtre qu’il s’agisse de la première ou d’une rénovation est une opération qui nécessite un certain investissement. Cet investissement qui est un tant soit peu important, est souvent difficile à supporter.

C’est pour ce faire que les autorités ont mis sur pied un certain nombre d’aides financières et de réduction d’impôt pour aider tous ceux qui doivent changer leurs fenêtres.

Crédit d’impôt rénovation

Grâce au crédit impôt, vous avez la possibilité d’imputer une partie de vos dépenses à votre impôt sur le revenu. Ces dépenses doivent concernées les achats de matériaux destinées à l’isolation thermique de votre maison. Ce crédit est aussi possible dans le cas d’achat de fenêtres. Propriétaire comme locataire peuvent y accéder, mais seulement sous certaines conditions à savoir :

  • Le logement concerné doit être une résidence principale,
  • Sa construction doit s’être achevé depuis au moins deux ans ;
  • Les fenêtres doivent être installées et posées par l’entreprise ou le professionnel fournisseur ;
  • Ce dernier doit vous établir une facture bien détaillée des travaux ;
  • Le coefficient d’isolation thermique (Uw) des fenêtres concernées doit être inférieure ou égale à 1,4 ;
Fenêtres PVC : les aides financières à l’installation

Fenêtres PVC : les aides financières à l’installation

Une fois ces conditions réunies et la demande faite, vous pouvez bénéficier jusqu’à 18% du prix du matériel concerné lorsque vous accumulez plusieurs travaux destinés à l’amélioration énergétique de votre logement. Ainsi, il est possible de toucher un plafond maximum de :

  • 8000 euros lorsqu’il s’agit d’une seul personne ;
  • 16.000 euros lorsqu’il s’agit d’un couple concerné par le régime de l’imposition commune ;
  • 400 euros supplémentaires par personne à charge ;

Lorsque vous ne payez pas d’impôt, l’Etat vous retourne le montant du et ceci en intégralité. C’est aussi le cas lorsque le crédit impôt est supérieur au montant de vos impôts. Mais, en plus du crédit impôt, vous pouvez aussi profiter d’une TVA à taux réduit.

La TVA à 7%

Vous pouvez bénéficier d’une TVA à 7% au lieu des 19% sur l’ensemble de la prestation lorsque vous faites appel à un professionnel pour l’installation de vos fenêtres. Cette réduction inclue l’achat du matériel et la main d’œuvre. Mais cette réduction n’est possible que si vous réunissez certaines conditions :

  • Vous devez acheter et faire installer les fenêtres par un professionnel ;
  • Si le logement concerné est achevé depuis plus de deux ans ;
  • Et enfin si vous être propriétaire ou locataire du logement en question.

En dehors de ces réductions fiscales, ils existent aussi des subventions qui peuvent vous aider dans vos travaux.

Les aides de l’ANAH

Les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat, l’ANAH, à toute personne qui entreprend des travaux de rénovation de fenêtres sont :

  • Des subventions ;
  • Et des primes.

Grâce à ces subventions, l’ANAH couvre 25% du coût des travaux et ceci toute taxe comprise. Ce pourcentage peut aller jusqu’à 40 voir 60% lorsque le bénéficiaire est en zone OPAH c’est-à-dire en zone d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat. Mais comme pour les réductions fiscales, il faut remplir certaines conditions pour en bénéficier. Ainsi, il faut :

  • Etre le propriétaire d’un logement qui a plus de 15 ans ;
  • Que le logement soit loué à titre de résidence principale pendant 10 ans au moins.

Les primes quant à elles sont des Primes à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) et peuvent être accordées à hauteur de 20 à 35% du prix des travaux concernés. Une prime exceptionnelle de 80 euros par fenêtre peut aussi être accordée lorsque cette dernière remplie les critères de qualité exigés pour l’économie d’énergie. Les conditions à remplir pour profiter de ces primes sont :

  • Etre propriétaire du logement et l’occuper depuis au moins 20 ans ;
  • Avoir des revenus assez faibles,
  • Que le logement mise en cause soit votre résidence principale.

Mais il existe aussi des subventions réservées aux retraités.

Les subventions des caisses de retraite

40% du coût toutes taxes comprises de vos travaux peuvent être couverts par les certaines caisses de retraite et ceci, que vous soyez propriétaire ou locataire. Cependant, il vous faudra remplir les conditions suivantes :

  • Vous devez être retraité ;
  • Le logement dont il est question doit être votre résidence principale ;
  • Vous devez aussi avoir de faibles ressources.

La prime de l’ADEME

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, ADEME, vous offre la possibilité de prendre en charge 40% du coût TTC de vos dépenses liées aux travaux. Mais pour ce faire, vous devez :

  • Etre propriétaire ;
  • Votre logement doit être situé dans les environs d’un aéroport.

Toutes ces réductions fiscales et aides financières accessible sous conditions vous permettent d’effectuer vos travaux en toute tranquillité sans avoir à trop supporter le poids des charges qu’ils représentent.