Les symptômes de la varicelle

La vie d’un enfant n’est pas toujours rose. L’apprentissage de la vie passe souvent par des épreuves douloureuses. Au nombre de celles-ci figure la varicelle bien connue pour défigurer les bambins avec ses boutons. Mais comment être sûr qu’il s’agit bien d’elle ? Existe–t–il d’autres symptômes ?

Est-il possible de prévenir la varicelle ?

varicelleLa réponse à cette question parait évidente. Bien sûr qu’il existe un moyen très simple d’éviter la maladie ! La solution s’appelle la vaccination. Il se trouve cependant que la situation en France est plus complexe. En effet, depuis quelques années la vaccination systématique des enfants en bas âge contre la varicelle n’est plus d’actualité. Aujourd’hui, la vaccination est plutôt recommandée aux adolescents âgés entre 12 et 18 ans qui n’ont pas encore contracté la maladie.

Ainsi, si dans l’entourage de votre enfant il se trouve une personne infectée par le virus, les chances sont grandes pour qu’il l’attrape sans que vous puissiez vous en rendre compte. Cela est d’autant plus vrai que les signes avant-coureurs de la varicelle ne sont pas vraiment significatifs. Ils sont assimilables à beaucoup d’égards à ceux d’un rhume. Un nez qui coule, une lassitude peu ordinaire et une légère fièvre sont les seuls indices que vous puissiez avoir, or ceux sont également ceux qui annoncent un rhume.

Il se peut que ces symptômes soient associés à un manque d’appétit ou des courbatures, des maux de gorge ou des maux de tête, mais ces signaux sont difficilement déchiffrables si votre enfant ne sait pas encore parler. Dans ces conditions, comme la plupart des parents français vous ne saurez que votre enfant est atteint que lorsque les boutons apparaitront.

Les fameux boutons de la varicelle

Si un beau jour, vous voyez que votre enfant se gratte machinalement la tête, vos sens devraient se mettre en alerte. En effet, si ce ne sont pas des poux, il y a de fortes chances que ce soit un début de varicelle. En effet, C’est à ce niveau que les boutons se manifestent en premier lieu. Très vite, ils ne tarderont pas à se montrer sur sa poitrine. Ce ne seront au début que des petites taches rouges d’un peu plus de 2 mm de diamètre.

Ces dernières vont muter très rapidement et devenir des petites cloques pleines de liquide que la science a baptisées du nom de « vésicule ». Ces boutons sont peu nombreux au début de la maladie, mais ils peuvent très vite envahir tout le corps. Les seules parties épargnée seront les plantes de pieds et les paumes. Les vésicules vont sécher au bout de 48 heures et vont se recouvrir d’une croûte qui va disparaitre au bout d’une semaine.

Ces signes cliniques sont éloquents, mais vous devrez quand même consulter votre médecin parce que c’est la seule personne qui puisse vraiment confirmer ce diagnostic.