Symptômes et traitement du RGO

Le reflux gastro-œsophagien ou RGO désigne une affection gastrique dans laquelle le contenu de l’estomac remonte dans l’œsophage. Chez l’adulte, il est lié à une défaillance du sphincter qui ferme cette partie du tube digestif. Chez le nourrisson cependant, le RGO est bénin, même s’il peut provoquer des brûlures d’estomac importantes, d’où la nécessité d’un suivi pédiatrique. Quels sont les symptômes de ce trouble ? Comment le traiter ? Tout ce qu’il faut savoir sur le reflux gastro-œsophagien.

Comment le RGO se manifeste-t-il ?

L’âge, l’obésité, l’asthme, le tabagisme, l’alcoolisme, … les facteurs de risque du reflux gastro oesophagien sont nombreux. Il peut aussi être associé à une hernie hiatale, notamment quand la partie supérieure de l’estomac remonte dans la cavité thoracique à travers le diaphragme. Dans tous les cas son principal symptôme est la brûlure d’estomac. L’on peut aussi retrouver une surproduction de salive, un goût amer dans la l’arrière-bouche, un estomac dérangé, des vomissements, etc.

Chez le nourrisson, dont le RGO est plutôt dû à l’immaturité du système digestif, le trouble se manifeste surtout par des régurgitations. Trop abondantes, celles-ci peuvent s’accompagner de douleurs, d’où les pleurs.

Comment traiter le RGO ?

En France, 15 à 20 % des adultes sont concernés par le reflux gastro-œsophagique. Les médicaments prescrits par les médecins sont de différentes classes. Les antiacides sont par exemple souvent indiqués pour calmer les douleurs en neutralisant les acides gastriques. Idem pour les anti-H2, notamment en cas de lésions sévères. Le traitement de référence reste toutefois les IPP ou inhibiteurs de la pompe à protons, particulièrement efficaces chez les patients souffrant régulièrement de RGO, bien qu’ils ne peuvent agir sur les endobrachyœsophages. Si malgré ces techniques les symptômes continuent d’apparaître, la chirurgie par voie coelioscopique peut alors être envisagée.

Chez bébé, le médecin prescrira dans la plupart des cas un lait épaissi. Il peut aussi préconiser des pansements gastriques et/ou des anti-sécrétoires. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, d’autres analyses seront indispensables afin de détecter les éventuelles anomalies associées au RGO. En cas d’anomalie anatomique malformative par exemple, un traitement chirurgical est inévitable…

Reflux gastrique : le traitement naturel

Il est aussi possible de traiter le reflux gastrique par des moyens naturels, en mangeant régulièrement des fruits. Ananas, papayes, pommes, bananes, figues séchées, … sont des remèdes naturels efficaces dans le traitement du RGO. Chez bébé, quelques règles élémentaires peuvent aussi suffire, en choisissant par exemple une tétine à débit adapté pour limiter l’air avalé, en fractionnant ses repas en fonction de son âge et de son poids, en veillant à ne pas trop serrer ses couches, ou encore en veillant à ce que sa tête soit toujours légèrement surélevée par rapport à son estomac, surtout au moment des tétées.